L’importance des preuves dans un procès pénal

Les nombreuses affaires de droit pénal dépendront de la force et de l’admissibilité des preuves y compris les preuves physiques, les preuves scientifiques et les témoignages. Le droit de la preuve pénale peut être complexe. Voyons ensemble le concept d’admissibilité des preuves et l’importance de la preuve réelle et démonstrative dans une affaire pénale.

Admissibilité et exclusion des preuves dans les procédures pénales

La question de l’admissibilité de la preuve est de savoir si la preuve est pertinente par rapport à un fait en litige dans l’affaire. L’admissibilité est toujours décidée par le juge et tous les éléments de preuve pertinents sont potentiellement admissibles, sous réserve des règles légales d’exclusion. Une preuve pertinente est une preuve suffisante et exacte pour prouver ou réfuter un fait en litige. Le fait en litige dépendra des éléments de l’infraction reprochée et, par conséquent, de ce que la poursuite doit prouver et de tout moyen de défense avancé par le défendeur.

Les différentes sortes de preuve en droit pénal

La preuve réelle et démonstrative est des preuves qui établissent les faits. Ce sont deux formes de preuve importantes, mais elles ne peuvent être utilisées au procès que si elles sont admissibles et pertinentes.

  • La preuve réelle : Les preuves réelles, souvent appelées preuves matérielles, consistent en des éléments matériels impliqués dans une affaire, des objets et des choses que le jury peut physiquement détenir et inspecter. Des exemples de preuves réelles comprennent les empreintes digitales, les échantillons de sang, l’ADN, un couteau, une arme à feu et d’autres objets physiques. Une preuve réelle est généralement impliquée dans un événement central de l’affaire, comme une arme du crime, les vêtements d’une victime, des stupéfiants, etc.
  • La preuve démonstrative : Des preuves de démonstration, généralement des graphiques et des diagrammes, démontrent ou illustrent le témoignage d’un témoin. Elles sont admissibles lorsqu’elles reflètent équitablement et fidèlement le témoignage du témoin et qu’elles sont plus probantes que préjudiciables. Les témoins créent et utilisent des preuves démonstratives au procès, et l’avocat adverse peut utiliser les mêmes preuves pour prouver des positions contraires.

La preuve documentaire et les témoignages

La production de documents au procès est une preuve documentaire présentée pour prouver ou réfuter certaines allégations au procès. Ces documents peuvent provenir d’un grand nombre de sources de journaux, de lettres, de contrats, de journaux et de tout autre type de document auquel vous pouvez penser. Il existe des restrictions et des conditions d’utilisation des documents au procès, car il est nécessaire de s’assurer qu’ils sont authentiques et dignes de confiance.

À propos du témoignage, lorsqu’une personne monte à la barre au procès et raconte quelque chose qu’elle a vu ou entendu, c’est une preuve testimoniale. Il s’agit simplement d’un témoin qui témoigne sous serment des faits de l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *